Hydrothérapie du Côlon

Hydrothérapie du Côlon

Les premiers écrits datent de 3 000 ans avant J.C.. Le papyrus Ebers témoigne de l’importance du nettoyage du côlon par voie rectale.

Les Égyptiens se servaient de suppositoires et de lavements, imitant en cela l’ibis qui, avec son long bec, faisait pénétrer de l’eau dans son rectum.

Au Moyen Âge, l’ibis se trouva remplacé par la cigogne et au XIIIème siècle, Albert Le Grand rapportait que ces dernières prenaient dans leur bec de l’eau de mer qu’elles introduisaient dans leur corps par l’anus, et ainsi se lavementaient. Cela explique pourquoi, dès 1597, la cigogne est devenu le symbole de la médecine, symbole qui se retrouve sur de nombreux documents médicaux et au fronton des anciens hôpitaux.

On retrouve dans l’Evangile Essénien la description du lavement.

Hippocrate (460-377 avant J.C.) décrit la manière de faire des lavages du côlon et indique quels types de plantes y rajouter en fonction des types de pathologie.

Au Moyen Âge, les médecins pratiquaient des lavements avec des solutions compliquées dont les formules sont indiquées dans « l’antidotarius magnus ».

Ambroise Paré (XVIe siècle) est le premier qui décrit précisément l’irrigation du côlon et la distingue du simple lavement.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les lavements sont une partie si importante de la médecine, que les peintres flamands, les conteurs, les graveurs représentent cette pratique dans leurs œuvres.

Au XXe siècle, on reconnaît l’intérêt de l’irrigation du côlon aussi bien en Europe qu’aux USA.

Le Docteur BROSH a mis au point l’enterocleaner, ancêtre des appareils d’hydrothérapie du colon ou irrigation actuels.

Add Comment

49 rue Rossini
06000 Nice
mobile: 06 16 31 48 73
Email: hydrocolonrossinice@gmail.com